Salamandre tachetée, Salamandra salamandra
(Linnaeus, 1758)

Histoire et origine
Le Salamandre tachetée a été décrit pour la première fois par Linnaeus en 1758, le nom scientifique de cette espèce est Salamandra salamandra. Salamandra vient du grec et signifie 'salamandre', ceci est le nom commun des animaux de ce genre en grec.

Salamandre tachetée - © Bert Blok
Salamandre tachetée, Salamandra salamandra terrestris - © Bert Blok

Salamandre tachetée - © Jan van der Voort
Salamandre tachetée, Salamandra salamandra salamandra - © Jan van der Voort

Salamandre tachetée - © Jeroen SpeybroeckSalamandre tachetée, Salamandra salamandra fastuosa - © Jeroen Speybroeck

Caractéristiques
Ils sont caractérisés par leur motifs jaune vif sur un noir pur et disposer d'une certaine façon en fonction des sous-espèces mais aussi par population.

Description
=Taille=
- Oeufs: Cette espèce ne pond pas d'oeufs.
- Larves: Les larves mesurent environ 24 à 35 mm de long à la naissance.
- Jeunes: Les jeunes mesurent entre 46 et 65 mm de long au moment de la métamorphose.
- Adultes: Ils mesurent jusqu'à 210 mm de long (en moyenne 110 et 180 mm).
=Morphologie=
- Oeufs: Cette espèce ne pond pas d'oeufs.
- Larves: Ils ressemble aux tritons avec un petite crête caudale, ils ont des un corps très gros, petite queue trapue, membres robuste.
- Adultes: Ils ont la peau lisse avec une ligne de boutons en haut des flancs. Ils n'ont pas de crêtes. Ils ont une paire de glandes paratoïdes. Sur le dos ils ont de lignes de petites ouvertures du quel sort un liquide défensive. Ils manque de la palmure. Leur pupilles sont ronde.
=Motifs et coloration=
- Oeufs: Cette espèce ne pond pas d'oeufs.
- Larves: Ils sont de coloration marbré avec du vert et du noir. Au début ils ont des branchies rouges, ils n'ont pas beaucoup de couleur, seulement des taches de marron et noir.
- Adultes: Ils sont facilement identifier, il s'agit d'un corps noir avec des gros tâches de jaune vif sur le dos et flancs, cette coloration et disposition des endroits jaunes sont variables par sous-espèce et lieu géographique. Parfois ils peuvent être plutôt orange et non pas jaune. Leur face ventrale est foncé avec des petits taches claires, parfois ils peuvent avoir le ventre noir. Leurs yeux sont noirs.

Répartition géographique
Répartie dans le centre et le sud d'Europe, on les rencontre en France, Suisse, Autriche, Pologne, la République Tchèque, la Grèce, Albanie... En Espagne ils ne sont présent qu'au nord et aux Pyrénées mais ils ont plusieurs populations isolés au centre du pays. En Italie ils se trouvent au sud du pays ainsi que le côte nord-ouest, on les rencontre également dans les Alpes. Les limites nord et est sont la Belgique, Roumanie centrale, Pologne du sud et l'Allemagne de l'est.

Sous-espèces
- alfredschmidti - Se trouve dans les vallées Tendi & Marea (Espagne).
- almanzoris - Se trouve dans les montagnes de Sierra de Gredos (Espagne centrale).
- bejarae - Se trouve en Espagne centrale.
- bernardezi - Se trouve en Espagne du nord.
- beschkovi - Se trouve en Bulgarie.
- crespoi - Se trouve dans les montagnes de Sierra de Monchique (sud de Portugal).
- fastuosa - Se trouve dans les Pyrénées occidentales.
- galliaca - Se trouve au Portugal.
- giglioli - Se trouve en Italie.
- longirostris - Se trouve sud de la rivière de Guadalquivir (au sud d'Espagne).
- morenica - Se trouve dans les montagnes de Sierra Morena, au nord de la rivière de Guadalquivir (au sud d'Espagne).
- salamandra - Se trouve sur la plus grande partie de la répartition, des Alpes jusqu'à la Roumanie, Allemagne inclus.
- terrestris - Se trouve en France, Belgique et Luxembourg.

Différences sexuelles
Les mâles ont des membres antérieurs plus longs. Les mâles sont plus robuste que les femelles.

Variations saisonniers
Les femelles sont plus large quand elles sont enceintes.

Alimentation
Ils se nourrissent de verres de terre, limaces, araignées, papillons de nuit... Les larves mangent des petites insectes aquatiques, si une population devient trop intense ils peuvent devenir cannibale.

Moeurs de défense
Quand ils sont manipulés ils sécrètent un liquide venimeuse de la peau, ce venin peut causer une douleur s'il y a contact avec les yeux. Ce venin est assez fort pour tuer la plu part des animaux qui tentent de manger cette espèce. Le venin devient moins fort quand le spécimen grandit. Leur coloration vif est la signe d'attention de ce danger. Autre acte défensive est quand ils baissent la tête tout en relèvent la partie avant du corps.

Reproduction
L'accouplement se passe en été et à terre (juin-juillet). Les larves sont nés au printemps de l'année suivante. Au moment de la naissance, ils peuvent être toujours captivé dans une bulle de plasma. Les femelles vont à l'eau pour donner naissance, elles peuvent y rester plusieurs jours. Le nombre de larves nés est entre 8 et 55 pour la sous-espèce terrestris, mais de seulement 6 à 36 pour la sous-espèce fastuosa . Ils métamorphosent environ 7 mois plus tard, mais parfois en seulement 2. Il a déjà eu des case de naissance à des salamandres complètement formés.

Maturité sexuelle, espérance de vie
L'espérance de vie en moyenne pour Salamandra Salamandra est d'environ 20 ans (un record de 50 ans en captivité), ils atteignent leur maturité sexuel au bout 3 à 6 ans.

Moeurs
Ils passent beaucoup de temps sous terre dans des trou, ces trou sont les refuges d'autres animaux (souris, lapins...), sous du bois, des racines, sous de grandes pierres... Ces refuges ne sont pas pus loin que 100 m de l'eau où sont les larves. Les adultes retournent au même refuge après chaque excursion nocturne. Les conditions idéales pour observer cette espèce sont des températures douce (entre 8 et 14 C), une humidité élevé, pas de vent et peu ou pas de lumière lunaire. Les femelles sont souvent observer dans la neige tôt dans l'année à cause de ses jeunes qui sont prêts à naître, dans ce cas, les femelles peuvent être vu le jour. Ils sont très discrète hors des deux grands moments d'activité (après les pluies de printemps et d'automne). Les larves sont difficiles à observer car ils ne sont active que de nuit et passent le jour cacher entre les pierres et végétation au fond de l'eau.

Biotope
Ils vivent sous 2200 m dans le sud de la répartition. Ils vivent dans des forêts, moite et humide. Parfois dans des cavernes. Leur biotope terrestre est composer de terres couvert avec des feuilles, souvent dans des forêts. Cette espèce manque de tout biotope à sol non-compacte (sable...), comme à la côte et des lieux à eau acide. Ils sont rares dans des lieux à risque d'inondation sans doute du à une capacité de nage pauvre. Ils manquent complètement des forêts conifères. Les larves sont trouvés dans de l'eau très oxygéné comme les falaises, sources et fontaines. Les adultes évitent tout lieux avec des poissons comme des étangs, eau stagnante et autre pour donner naissance.

Prédateurs
Pas beaucoup est connu de ses prédateurs, les animaux qui mange cette espèce meurent ou le vomissent. Des oiseaux et petits mammifères mange des larves et des jeunes spécimens. Les larves sont aussi manger par des poissons.