Vipère aspic, Vipera aspis
(Linnaeus, 1758)

Histoire et origine
La Vipère aspic a été décrite pour la première fois par Linnaeus en 1758. Le nom scientifique de cette espèce est Vipera aspis. Aspis signifie 'bouclier' en grec.

Caractéristiques
Elle est caractérisée par la forme de leur tête, un museau légèrement remonté, mais qui n'est pas une corne.

Description
=Taille=
Elles sont nées à environ 15 cm de long, atteignant environ 60 cm de long mais peuvent devenir jusqu'à 90 - 100 cm de long.
=Morphologie=
Elles sont pas très long mais très robuste, une queue très petite et mince chez les femelles, une queue plus longue chez les mâles. Leur tête est très grande et certaines les décrivent comme triangulaire, moi je ne dirai pas triangulaire mais l'arrière de la tête est plus large à cause des glandes de venin. Elles ont les écailles carénées et le museau retourné, des écailles supraoculaire très remarquables et des pupilles verticales.
=Motifs et coloration=
Cette espèce est celui le plus variable au niveau morphologique. En fonction avec les sous-espèces, la sous-espèce nominale asips est gris - marron - parfois orange avec un motif en zig zag casser ceci est parfois présent comme beaucoup de bande horizontale reliée par une bande qui est présente sur le haut du dos. Parfois ceci n'est pas relié, parfois fin, ou gros. Il faut dire que cette espèce doit être identifié par sa forme plutôt que sa coloration. Leur ventre est généralement plus stable, foncé.

Répartition géographique
Répartie dans les deux tiers méridionaux de la France, en Espagne seulement dans les Pyrénées, la Suisse (sauf l'Est), Italie (sauf le NORD-EST) la Sicile et plusieurs îles entre l'Italie et la Corse.

Sous-espèces
- aspis - En France (sauf les Pyrénées et des régions près), la Suisse, et les Alpes Italiennes. Décrit en haut.
- hugyi - Sud d'Italie et en Sicile et aussi sur la petite île Italienne de Montecristo avec ssp. montecristis. Motif plus vif, un zig zag souvent riche en marron. Ce zig zag peut être fracturé en plusieurs bandes.
- francisciredi - Italie, caractérisée par des petits points blancs sur le ventre.
- zinnikeri - Pyrénées, jusqu'à Toulouse en France. Motif typique des vipères avec un motif zig zag foncé sur un corps plutôt clair, elle est aussi caractérisée par un venin plus fort que les autres sous-espèces (jusqu'à x4).

Différences sexuelles
Les femelles sont plus large que les mâles, surtout en fin de printemps car elles portent les jeunes.

Variations saisonnières
Les femelles sont plus large en printemps à cause de leur portée.

Alimentation
Elles se nourrissent surtout de micromammifères mais aussi de lézards et d’oiseaux. Les jeunes se nourrissent surtout de lézards. Elles peuvent manger jusqu'à 3 fois leur poids chaque année.

Moeurs de défense
Elles préfèrent s'enfouir dans son milieu, mais si elle se sent menacée ou si elle est attrapée, elle va siffler et se montrer agressive. Parfois elle se jette sur son prédateur avec la bouche ouverte. Le tempérament dépend des spécimens... Quand elle mords les hommes, elle garde ses crochets souvent rangés et elle donne une morsure sèche là où il n'y a pas de venin injecté, il faut se rappeler que cette espèce est venimeuse et comme tous les serpents venimeux, elle n'a pas de venin pour nous faire du mal mais pour survivre.

Reproduction
La reproduction a lieu au printemps quand les spécimens sortent de l'hibernation Une semaine après ils se cherchent entre eux et l'accouplement commence. Les femelles portent ensuite de 5 à 25 jeunes (15 en moyenne) ils naissent 2 à 3 mois plus tard.

Maturité sexuelle, espérance de vie
La maturité sexuelle est atteinte la troisième année pour les mâles et dans la cinquième année pour les femelles. La durée de vie de Vipera aspis est d'environ 18 ans.

Moeurs
Actif le jour mais nocturne quand la météo le permet. Elles sont lentes et dociles, jusqu'au moment qu'elles sont dérangées où elles deviennent très défensives (voir Moeurs de défense). Elles sont observées souvent sur les pierres, sur des murailles dans des champs verts où elles se réchauffent. Elles sont plus actives après la pluie et dans des conditions plus fraîche et donc rarement vu en plein été. C'est à ce moment qu'elles deviennent nocturnes.

Venin
La vipère aspic possède des crochets à l'avant de la bouche qui peuvent être rangés si elle le souhaite. La puissance du venin dépend des sous-espèces avec la ssp. zinnikeri qui a le venin le plus fort (jusqu'à 4 fois plus fort). Les morsures doivent être traitées à l'hôpital car cela peut pour certaines personnes provoquer une réaction allergique et pour des sujets jeunes ou faibles, la mort.

Biotope
Elles sont trouvées sur des pentes montagnardes parfois humides avec souvent des petites murailles. En plaines, elles se localisent près des endroits boisés et ou des murailles en pierres. Habitent aussi les lieux plus ouverts qui possèdent des murailles.

Prédateurs
Grâce à leur mode de vie plutôt discret, leur petite taille et leur venin puissant, le prédateur le plus dangereux reste l'homme. Les prédateurs naturels sont des oiseaux non passereaux, aussi la famille Coronella qui mange des serpents dont la Vipère aspic.

Vipère aspic - © Daniel Phillips
Vipère aspic, Vipera aspis aspis - © Daniel Phillips

Vipère aspic - © Konrad Mebert
Vipère aspic, Vipera aspis aspis - © Konrad Mebert

Vipère aspic - © Daniel PhillipsVipère aspic, Vipera aspis aspis - © Daniel Phillips

Vipère aspic - © Daniel Phillips
Vipère aspic, Vipera aspis aspis - © Daniel Phillips

Vipère aspic - © Daniel Phillips
Vipère aspic, Vipera aspis zinnikeri - © Daniel Phillips